Daniel Mach tend la main au FN

D. Mach marché_3183

La petite histoire politique de notre département retiendra que Daniel Mach aura été la première personnalité de droite à  baisser pavillon devant le Front National. En annonçant publiquement qu’il s’abstiendrait ou voterait blanc au second tour de l’élection présidentielle le secrétaire départemental des Républicains est allé contre son parti dont la ligne était claire et nette : «  Face au Front national, l’abstention ne peut être un choix, nous appelons à  voter contre Marine Le Pen pour la faire battre au second tour de l’élection présidentielle. »

Nicolas Sarkozy qui reste l’idole de Daniel Mach a clairement appelé à  voter Macron.

Pourquoi Daniel Mach a t’il pris cette position ? Parce qu’il a été scandalisé par les déclarations d’Emmanuel Macron en Algérie dit-il.

Il n’est certes pas facile d’aller voter pour un candidat qui défend des idées qui sont à  l’opposé des siennes. Les électeurs de gauche qui en 2002 sont allés voter Jacques Chirac s’en souviennent. De même que ceux qui aux municipales de 2014 ont à Perpignan du voter Pujol pour faire barrage à Aliot.

Comment Les Républicains peuvent-ils maintenir son investiture à  un candidat aux élections législatives qui ne fait pas la différence entre un Emmanuel Macron qui est un démocrate et un républicain et une Marine Le Pen qui est une national-populiste qui si elle arrivait au pouvoir constituerait une menace pour la République et la démocratie ? S’il fallait s’en convaincre, il suffit de regarder ce qui se passe dans les pays où ceux qui défendent les même idées national-populistes que Marine Le Pen sont arrivés au pouvoir : Hongrie, Turquie, Russie…

Fabrice Thomas

Contact : c.politique@orange.fr

Publicités