Pujol : tu soutiens Fillon ou tu dégages !

C’est fait. Après avoir été privé de ses délégations par arrêté du maire, Brice Lafontaine a été démis de son mandat de maire-adjoint par un vote du conseil municipal. L’élu d’Unitat Catalana parti qui était dans la majorité depuis 1993, a, aux yeux de Jean-Marc Pujol, commis l’énorme faute d’apporter son soutien à Emmanuel Macron. Ce qui aurait menacé l’unité et la cohésion de la majorité municipale. Fichtre !

En coupant une tête, Jean-Marc Pujol a envoyé un message clair aux élus de sa majorité. Pas question pour aucun d’entre eux de soutenir un autre candidat que François Fillon. Jean-Marc Pujol passe d’un manque d’autorité chronique à de l’autoritarisme.

Son zèle Filloniste vise t-il à faire oublier à ses amis qu’il avait rué dans les brancards après les révélations du Canard Enchainé ? Il expliquait en effet sur son blog que la seule solution était que François Fillon retire sa candidature à l’élection présidentielle.

Il y a tout juste trois ans, aux élections municipales, la liste de la droite et du centre était au premier tour largement dépassé par celle du FN. Et sans la mobilisation d’électeurs de toutes les sensibilités, c’est Louis Aliot et les siens qui dirigeraient la ville. Quand on doit son élection à des hommes et des femmes de toutes les sensibilités, on n’a moralement pas le droit d’exclure un élu qui fait un choix politique différent de celui du maire. Un élu auquel on a, par ailleurs, rien à reprocher dans l’exercice de son mandat.

Les élus de la majorité qui à l’unanimité ont voté la destitution de Brice Lafontaine ne se rendent-ils pas compte que la paranoïa et le repli sectaire mènent la droite vers de nouvelles défaites électorales ?

Fabrice Thomas

Crédit photo : made in Perpignan.

Contact : c.politique@orange.fr

 

 

 

Publicités