Gloutonne !

«  Quand un plat se présente, il ne faut pas le laisser passer. », Hermeline Malherbe a t-elle bien dit ça ? On relit la question de F. Michalak : « Alors, plus précisément, quel est votre regard sur ces quatre dernières années où vous êtes devenue présidente du conseil général et sénatrice ? » La présidente du conseil général répond : « C’est vrai il y a eu une succession d’évènements qui ont fait que je suis là aujourd’hui, avec ces mandats. Un de mes amis en Bretagne, m’a dit un jour : “ Quand un plat se présente, il ne faut pas le laisser passer.“

On en reste pantois !

Comment a t-elle pu rabaisser à ce niveau alimentaire les mandats qu’elle exerce ?

Comment ça a pu lui passer par la tête ? Sans doute parce qu’elle le pense.

C’est bien triste !

Hermeline Malherbe exerce non sans difficulté la présidence du conseil général et elle peine à s’y affirmer. Dommage qu’elle ait laissé passer l’occasion de redorer son blason en renonçant à exercer en même temps deux mandats qui sont deux emplois à plein temps.

La fin du cumul ce n’est pas pour maintenant !

Fabrice Thomas

PS : L’Indépendant du 20 septembre.

Contact : c.politique@orange.fr

Publicités