Union Patronale : qui succèdera à Jacques Font ?

Jacques Font devait être candidat à un deuxième mandat de trois ans à la tête de l’UPE, syndicat patronal représentant le MEDEF dans les P-O. Il devait rester le patron des patrons, position à partir de laquelle il voulait conquérir la présidence de la chambre de commerce en 2015. Mais rien ne s’est passé comme prévu. Revers après revers, il a finalement décidé de jeter l’éponge.

Jacques Font et Romain Grau avaient conclu une alliance pour conquérir le pouvoir. L’avocat d’affaires et l’assureur ont créé des liens à Saint-Charles. Le premier était président du PESC (Pôle Economique Saint-Charles), avant de passé le relais à José Rodriguez (président de la société Guanter-Rodriguez) en 2013. Le second était vice-présidence de l’agglomération en charge des affaires économiques. Le tandem Grau et Font a en 2013 constitué l’Agence de Développement Economique, partenariat entre l’agglomération et l’UPE (Union Patronale pour l’Entreprise). En prenant la présidence de l’agglomération Perpignan-Méditerrannée après les municipales de 2014 Romain Grau devenait un allié puissant pour l’assureur ambitieux. Mais Jean-Marc Pujol a contrarié les plans du poulain de Jean-Paul Alduy.

Jacques Font a aussi été le principal soutien de L’Echo du Roussillon, le quotidien créé par Pierre Ginabat en février. Il a convaincu plusieurs chefs d’entreprises d’entrer dans son capital. Au regard du nombre de pages de publicité, le Pôle Economique Saint-Charles apparait comme un de ses plus importants annonceurs. Mais le journal lancé par l’ancien directeur administratif de L’Indépendant n’a pas rencontré le succès prévu. Ses ventes n’atteindraient pas les 1 000 exemplaires et ne dépasseraient peut-être pas les 500 ventes quotidiennes en kiosque. Le quotidien qui devait être une référence en matière d’économie locale a perdu son pari commercial et rédactionnel. Jacques Font est, lui, privé du journal qui devait favoriser son ascension.

Le nom de Jacques Font est également lié au fiasco du FICEC. Ce Fonds d’Investissement dans le Capital des Entreprises Catalanes. Les 170 000 euros collectés ont été placés dans une entreprise d’importation de meubles, objets de décoration… qui a déposé son bilan l’année suivante. Et qui était la directrice de ce fonds présidé par Jacques Font ? Son épouse Marie Font.

Dans le monde patronal, certains considérent qu’il ne faut pas faire porter le chapeau au seul Jacques Font. Le nom du directeur de l’UPE est sur beaucoup de lèvres. “ C’est lui la tête et Font les jambes “ déclare un chef d’entreprise, “ C’est son mauvais génie” assure un autre. Et selon les mêmes, Alain Daous roulait davantage pour lui que pour son président. Il a d’ailleurs vite changé de cheval et aujourd’hui il serait au service du “ clan des anciens “ ainsi nommé parce que ses membres ont plus de 65 ans et sont dans les rouages patronaux depuis des décennies.

La récente décision de Jacques Font de ne pas se représenter n’a pas permis de préparer sa succession. L’élection sera donc inhabituellement ouverte. Il y a déjà quatre candidats alors qu’il n’y en avait d’habitude qu’un seul. Trois candidats sont déjà dans la place. Ils sont membres du bureau de l’UPE. Guy Durand, 49 ans, président de la fédération du BTP; Jean-Marc Fasula, 58 ans,trésorier de l’UPE, Expert-Comptable (ADG Méditerranée) et Alexis Mélidonis, 44 ans,vice-président de l’UPE, ex-président de la FNAIM, (Aris Immobilier).

Le clan des anciens a le double objectif de conquérir l’UPE et la Chambre de Commerce. Daniel Besson, 65 ans, est leur candidat à la présidence de l’UPE. Cet hôtelier d’Argelès qui a fait un bref passage à la présidence de l’USAP est depuis longtemps investi de mandats patronaux. Il est soutenu par Pierre Brunel, 68 ans, responsable régional du MEDEF, concessionaire Iveco qui, lui, vise la présidence de la Chambre de Commerce.

D’autres candidats peuvent se déclarer d’ici le 9 juillet, jour de l’assemblée générale de l’UPE. Mais d’ici là, il s’en passera ! Fabrice Thomas

Contact : c.politique@orange.fr

Publicités