Parlement européen : Mélenchon en fait trop !

Dans le journal de campagne du Front de Gauche distribué dans nos boîtes à lettres, Jean-Luc Mélenchon apparait comme un député européen très actif. Avec 1 202 travaux, il devance largement ses collègues auxquels il est comparé. Constat surprenant car depuis plusieurs années la presse le présente comme un député européen peu actif. Le tract cite la source de ce classement, MEP Ranking (www.mepranking.eu).

IMG_1626 copie

En y regardant de près on observe que MEP Ranking additionne tous les travaux, notamment les discours en séance plénière. Et dans ce domaine le leader de gauche est le deuxième parlementaire français le plus actif avec 859 discours. Mais il faut savoir qu’il y a des députés qui gonflent artificiellement le nombre de leurs discours avec des explications de vote. Des textes de quelques lignes écrits pas leurs assistants parlementaires et envoyés par mail au président.Dans ce domaine, Mélenchon est un champion.

Voilà par quel procédé, un eurodéputé peu actif se place sur la plus haute marche du podium. Et cela en dominant largement trois parlementaires de la circonscription sud-ouest qui, eux, font bien leur travail : Robert Rochefort (Modem), Françoise Castex (PS) et José Bové (Europe Ecologie Les Verts).

Avec 67,10% de participation aux votes en sessions plénières, Mélenchon fait à peine mieux que Marine Le Pen, 65,38%. La session plénière se tient une fois par mois pendant une semaine.

Robert Rochefort : 91,97%, Françoise Castex : 87,99, José Bové : 86,27% et Maïté Sanchez-Schmid, eurodéputé UMP installée dans les P-O : 86,82%.

La réalisation d’un rapport est un gros travail qui mobilise le député pendant plusieurs mois. Jean-Luc Mélenchon, tout comme Marine Le Pen n’en a pas fait un seul. Robert Rochefort : 2, Françoise Castex : 1, José Bové : 5, Maïté Sanchez-Schmid : 3.

Eurodéputé peu impliqué, 61,35% de présence aux votes en sessions plénières, Jean-Marie le Pen, tête de liste dans la circoncription du Sud-Ouest va à 86 ans en reprendre pour 5 ans. La lanterne rouge est tenue par Philippe de Villiers : 48,08%. Une dernière place qu’Harlem Désir a manqué de peu : 49,34% de participation aux votes du Parlement Européen.

Le peu de travail parlementaire fourni par Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Harlem Désir, montre qu’il est difficile d’être le numéro 1 d’un parti et parlementaire européen. Fabrice Thomas

Contact : c.politique@orange.fr

Publicités