Evènement : un nouveau quotidien départemental en février !

Incroyable ! Un nouveau quotidien départemental va voir le jour, L’Echo du Roussillon. Nous avons toujours eu un peu de mal à croire à ce projet. Et pour causes. La presse quotidienne régionale se porte mal. Qui allait être assez fou pour investir dans un secteur où il est beaucoup plus facile de perdre de l’argent que d’en gagner ?

Pierre Ginabat, ancien directeur administratif et financier de L’Indépendant à su convaincre des investisseurs. A quelle hauteur ? Nous ne le savons pas. Il a du lever plusieurs centaines de milliers d’euros. L’équipe rédactionnelle est, au depart, constituée de dix journalistes et d’un rédacteur en chef qui arrive de La Réunion.

Nous manquons d’information sur la ligne rédactionnelle. Contrairement à ce qui a été écrit ici ou là elle ne serait pas spécifiquement consacrée vers l’économie. Mais elle sera différente de celle de L’Indépendant. L’Echo du Roussillon aura une pagination de 32 pages. Il sera édité par la SAS Méditerranée Presse au capital de 100 000 euros.

La Clau puis Ouillade qui semble avoir repris les informations du premier ont, lundi 27 janvier, à une heure d’écart, annoncé que le nouveau titre aurait une périodicité hebdomadaire.

La création d’un nouveau quotidien régional est un événèment assez extroaordinaire. Cela fait des décennies que l’on n’a pas vu ça. Le lancement de L’Echo du Roussillon pourrait donc avoir une couverture presse nationale.

Succès garanti pour le premier numéro. Pour voir ce qu’il y a dans ces pages et pour le plaisir de comparer avec L’Indépendant.

La date de sortie n’est pas encore précisément fixée. Il est question de la mi-février. Pierre Ginabat, son fondateur, va devoir sortir de son mutisme. Il est pour le moment muet comme une carpe. Il a toujours refusé de répondre aux questions des journalistes.

Bonne chance à L’Echo du Roussillon et aux confrères embarqués dans cette belle aventure.

Fabrice Thomas

Contact : c.politique@orange.fr

Publicités