Pas de Shoahnanas à Perpignan : Merci monsieur le maire

Le tribunal administratif de Montpellier a sans surprise annulé l’arrêté municipal interdisant à Dieudonné de se produire à Perpignan.

Mais le combat mené par le maire de Perpignan n’aura pas été vain. Le spectacle de Perpignan, dernière date de la tournée, ne s’achèvera pas comme les précédents avec la répugnante chanson Shoananas, véritable hymne antisémite.

Les juges considèrent que l’arrêté du maire : « Est motivé par la personnalité délibérément et notoirement polémiste de M. Dieudonné M’Bala M’Bala, l’atteinte à la personne humaine que véhicule ce spectacle, sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris le 27 septembre 2012 pour provocation à la haine raciale, en raison de la publication du clip d’une chanson “ Shoananas “, qui est reprise à la fin de chacune de ses représentations… »

C’était la motivation principale de l’arrêté du maire de Perpignan. Une argumentation assez solide pour faire reculer Dieudonné.

Voilà ce que dit le jugement sur ce point : « Considérant qu’il ressort d’un constat d’huissier dressé le 16 mai 2013 que la chanson “ Shoananas “ n’a pas disparu du spectacle de M. Dieudonné M’Bala M’Bala et a été chantée à Bordeaux et à Saint-Etienne; qu’ainsi les requérants ne peuvent soutenir que le spectacle n’est pas susceptible de se heurter à des dispositions pénales ; que toutefois il n’est pas établi que cette chanson serait chantée à Perpignan, M. M’Bala M’Bala affirmant, dans son dernier mémoire, qu’il est prêt à ne pas reprendre cette chanson pour éviter de heurter la sensibilité de certains. »

L’action engagée par le maire de Perpignan a fait reculer Dieudonné. F.T.

PS : Voir notre article du 3 mai, « Dieudonné pas de Shoh-ananas » à Perpignan.

Publicités