L’accent catalan de la République dégage une forte odeur de pastis !

Chaque été, Millas, la ville de « l’homme politique le plus important du département », fait sa féria, une véritable fête du pastis. Pendant deux jours le Ricard coule à flot, notamment lors de « l’apéritif monstre à la Font del Rei ». Allez-y c’est gratuit !

Personne n’a dit au président Bourquin et à madame que depuis les Romains nous étions un pays de vin ?

Quel est cet étrange peuple qui congédie Bacchus le jour de sa grande fête ?

Car Bourquin n’est pas le seul responsable. Tout en étant tout de même le premier d’entre eux. Il lui suffirait de dire un mot et le pastis serait remplacé par du vin d’ici, et plus particulièrement par des vins des vignes et des vignerons de Millas.

Ce que l’on voit à Millas, on l’observe partout dans les P-O. Nous avons des ressources exceptionnelles, mais nous ne les valorisons pas assez. Notre département n’est pas par hasard le plus pauvre de France.

Un territoire qui, comme le nôtre, reçoit chaque été des centaines et des centaines de milliers de touristes aurait dû développer un tourisme viticole, notamment en organisant des fêtes du vin qui pourraient être autre chose que des beuveries. Des fêtes du vin bien organisées, comme en Grèce, en Espagne, dans différentes régions de France, en Alsace. C’est à la portée de tous les villages viticoles des P-O de faire de belles fêtes avec des vignerons qui proposent leurs vins, des œnologues qui animent des ateliers d’initiation, par exemple pour faire apprécier ce trésor que sont les vins doux naturels, des conférences avec des auteurs de livres sur le vin…

Nous avons tout le potentiel pour tirer l’activité touristique du département vers le haut. Mais en général nous la tirons vers le bas. Un audit sur l’état de développement de l’activité touristique qui avait été réalisé dans les années 1990 indiquait dans ses conclusions que les P-O étaient au stade de la cueillette. Il n’y avait aucune stratégie. Rassurez-vous, ça n’a pas changé.

Quand on installe des hommes politiques sous développés aux commandes, il ne faut pas ensuite s’étonner de vivre dans un département en état de sous développement.

Les faux Catalans, on ne les voit pas seulement sur les affiches du conseil général.

1    51[1]
Représentants de la marque Sud de France ou VRP chez Ricard ?

2   la%20tournée%20gratuite[1]
Bourquin et Bourquine au “service du peuple“.

3    pastis glou glou[1]
Pas un gobelet, mais la carafe. La dose “président“ pour Super Bourquin !

4  c'est%20bon[1]
« Excellent ! Vous pouvez arracher les vignes. »

contact : c.politique@orange.fr

Publicités