FN : Les châtelains de Montretout chassent en province

Après la fille le Pen, voici la petite fille Le Pen, Marion, tout juste 22 ans. Elle est candidate sur la troisième circonscription du Vaucluse, là où Marine le Pen a fait son meilleur résultat de France. La famille Le Pen se réserve toujours les meilleurs morceaux. Hier, candidate en Ile-de-France, aujourd’hui dans le sud, la jeune parisienne est comme les autres membres de la famille un jour candidate ici, un jour candidate là. Les affectations varient avec les résultats électoraux du parti d’extrême-droite. Marion le Pen a aussi été candidate aux municipales, à Saint-Cloud.

Marion Le Pen est la fille de Yann Le Pen, une des trois filles du chef. Elle travaille au FN comme responsable de la com. Le père, Samuel Maréchal a été président du FNJ et directeur de la com du FN. Divorcé, il s’est éloigné du clan Le Pen et de la politique.

La troisième fille, Marie-Caroline a été membre du conseil national du FN, candidate à plusieurs élections et conseillère régionale d’Ile-de-France. Elle a dirigé la SERP (Société d’Etudes et de Relations Publiques) jusqu’à sa liquidation en 2008. La SERP est une société d’édition que Jean-Marie le Pen a fondée en 1963 avec Léon Gaultier et Pierre Durand. Le premier, un des fondateurs de la Milice, combattit sous l’uniforme allemand des SS. Le compagnon de Marie-Caroline Le Pen, Philippe Olivier, est un proche conseiller de Marine le Pen.

Jean-Marie le Pen est président d’honneur du FN, sa fille présidente et le compagnon de celle-ci, Louis Aliot est numéro 2 du parti.

“Gérald“, le majordome de Jean-Marie Le Pen est lui parachuté dans la 8 ième circonscription des Boûches-du-Rhône, là où Marine le Pen a dépassé les 25% des voix.

Un népotisme sans précédent dans l’histoire politique de notre pays.

Et tout ce petit monde vit des mandats électifs et des subventions que l’Etat donne aux partis. Jean-Marie le Pen est député européen élu dans le Sud-Est bien qu’il réside en région parisienne. Marine le Pen également député européenne, élue dans la circonscription nord-est alors qu’elle habite à Saint-Cloud. Le père et la fille se distinguent par un taux d’absentéisme parmi les plus élevés de l’assemblée européenne, 711 ième place sur 748 pour le père et 743 sur 748 pour la fille. (Source VoteWatch.eu, organisation indépendante qui  a pour but la promotion de débats de qualité et l’accroissement de la transparence dans les processus décisionnels de l’Union Européenne en offrant un accès facilité aux informations relatives aux décisions politiques et aux activités du Parlement européen et du Conseil des ministres de l’Union européenne.  Votewatch.eu utilise les registres de présence, de vote  de même que les données concernant l’activité du Parlement européen – disponibles sur le site du Parlement  – pour  tenter d’élaborer une vue d’ensemble de l’activité des députés européens.)

Dans la famille Le Pen on est toujours prompt à pratiquer ce que l’on dénonce avec véhémence chez les autres.

Grosse absence mais gros salaire quand même :  7 956 euros d’indemnité, plus 4 299 euros de frais de représentation. A ces 12 255 euros, il faut ajouter 304 euros par jour de présence.

Louis Aliot bénéficie lui aussi de la manne européenne comme assistant de Marine le Pen. En plus d’être avocat et conseiller régional du Languedoc-Roussillon et numéro 2 du Front National. De qui se moque-t-on ?

Lors des dernières élections cantonales, Louis Aliot, candidat sur le canton du Bas-Vernet, n’avait pas hésité à fustiger les élus de droite qui, selon lui, habitent les beaux quartiers.

Mais où habite Louis Aliot ? Dans une HLM ? Pas davantage dans son pied à terre à Millas que Marine le Pen dans le sien à Hénin-Beaumont. Des résidences secondaires et électorales.

Louis Aliot habite à Saint-Cloud, avec celle que Nadine Morano et Marie-Georges Buffet surnomment la châtelaine de Montretout, dans un hôtel particulier au milieu d’un parc de 5 000 m2 estimé à la dérisoire somme de 6,5 millions d’euros. « Très impressionnante, la demeure est située dans une sorte de Beverly Hills des Hauts-de-Seine, en haut d’une colline qui surplombe Paris» (Caroline Fourest et Fiammetta Venner, Marine Le Pen, biographie). « De l’extérieur, la bâtisse bourgeoise, d’époque Napoléon III, en impose avec ses 430 mètres carrés habitables et 11 pièces réparties sur trois niveaux, ses bâtiments annexes, et son gigantesque parc en pente qui domine la tour Eiffel et offre une vue imprenable sur toute la capitale. » (Renaud Dély, Libération).

Et pour terminer, un petit rappel. Marine le Pen et Louis Aliot passent leur temps à dénoncer « Les privilégiés en place ». Le châtelain et la châtelaine de Montretout savent de quoi ils parlent. Fabrice THOMAS

Publicités